Lutter contre les déserts médicaux et favoriser l’accès aux soins pour tous

Nommé Vice-Président de la commission d’enquête sur l’égal accès aux soins des Français sur le territoire,  constituée le 29 mars dernier, j’ai à cœur de pouvoir défendre  les intérêts de notre territoire au cœur de l’Assemblée nationale.

Ont été auditionnés aujourd’hui les différents ordres des principaux métiers médicaux (médecins, sages-femmes, pharmaciens, chirurgiens-dentistes), l’agence française de télémédecin ainsi que le président de la conférence des doyens de faculté de médecine.

Le constat est partagé, il est nécessaire d’agir.

En effet, contrairement à une idée reçue, les déserts médicaux ne se situent pas qu’en zone rurale. La première circonscription des Yvelines, comprenant les villes de Guyancourt, Montigny-le-Bretonneux et Versailles, souffre également de désertification médicale, bien qu’étant un territoire urbain, dense et attractif, également doté d’une faculté de médecine (UFR de médecine de l’Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines).

La situation est urgente et requiert des actions concrètes et ciblées.

C’est en ce sens que j’interpelle le président de l’ordre des médecins. Soutenant l’initiative des maisons de santé, je souhaite que des solutions rapides et contraignantes soient mises en place afin de juguler ce phénomène.

 

Outre la problématique globale d’organisation du système de santé, la question de la télémédecine a été abordée. Usant d’une technologie qui a atteint sa pleine maturité, comment la diffuser et la faire accepter au sein de la population française ?

 

La question de la télémédecine et de l’organisation du système de santé ne sont pas les seuls sujets abordés. Sont également étudiés :

  • la formation des professionnels de santé ;
  • l’organisation du parcours de soin ;
  • la digitalisation des pratiques médicales et la gestion des données qui en découlent.

Les résultats finaux de cette commission d’enquête seront publiés le 12 juillet prochain.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.