Smart City et intelligence collective, des enjeux locaux et citoyens à renforcer

Améliorer les services urbains de nos villes et leur faire passer la transition numérique est le concept que comprend le terme des smart cities ou « villes intelligentes ». L’objectif est de transformer les différents services d’une municipalité grâce aux outils numériques. Cela nécessite une politique de transversalité et une meilleure appréhension du concept même de smart cities. Les Interconnectés, première association nationale de diffusion des usages numériques au service des territoires, grâce à son IntercoTour, a pour mission d’accompagner la transformation numérique des collectivités. Elle organisait hier une rencontre régionale à Versailles où j’ai pu intervenir de mon engagement l’Assemblée nationale sur les questions numériques.

Transversalité et innovation

Renouveler la Ville, renouveler l’engagement citoyen nécessite une acculturation aux outils numériques ainsi qu’une politique de la transversalité. C’est comprendre un système de fonctionnement, d’organisation d’un territoire et de ses habitants et c’est aussi croiser d’une manière plus globale les expériences, les intelligences, les données. Cela implique d’oser affronter un paradigme différent de fonctionnement, changer les habitudes, travailler en concertation et en bonne intelligence.

Comme l’a souligné un intervenant, il n’y a pas d’Intelligence Artificielle si il n’y a pas de données, beaucoup de données précisément. Mon rôle de parlementaire consiste également à m’assurer que les libertés individuelles sont bien respectées dans ces nouveaux écosystèmes et que les données personnelles sont protégées.

Réfléchir à l’engagement citoyen

En tant que Vice-Président de l’OPESCT, office parlementaire des choix scientifique et technologiques, (office présidé par le mathématicien et Député de l’Essonne Cédric Villani), je suis particulièrement sensible à l’importance du virage numérique qui doit être pris par les villes. Les citoyens doivent être inclus dans cette transformation. L’Assemblée nationale prend à bras le corps cette question en lançant son LAB Innovation. Ainsi que l’a décidé le Bureau de l’Assemblée, le Président François de Rugy a lancé lundi 9 octobre 2017 après-midi, en présence des membres du groupe de travail « Démocratie numérique et participation citoyenne », une consultation citoyenne sur la manière de promouvoir la participation citoyenne dans la vie politique. Elle permettra au groupe de travail d’enrichir sa réflexion, afin de déterminer si des aménagements constitutionnels peuvent être proposés. Les initiatives locales citoyennes seront mises en valeur dans leur innovation en ce qui concerne le dialogue politique, et vous y serez mis à contribution. Je souhaite que soient pris en compte la question de l’engagement citoyen dans cette réflexion des politiques publiques de la ville. donner votre avis sur la démocratie numérique via le site de l’Assemblée Nationale.

>> A vous de jouer !

Sentez-vous libres dans les commentaires Facebook ou sur Twitter de me faire part de vos idées sur les smart cities ou sur les modes de renouvellement citoyen que peut amorcer le numérique. Je suis à votre écoute.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :